Article masculin

Bien choisir entre cloud privé, cloud public et cloud hybride

Migrer vers le Cloud est une décision de plus en plus fréquente pour les entreprises. Et justement, le modèle informatique du futur ne manque pas d’atouts. Nous vous proposons de les découvrir un à un dans cet article, avec les critères qui déterminent le meilleur type de Cloud.

Le Cloud répond en effet efficacement aux problématiques liées à la gestion du système d’information : capacité, puissance, sécurité, service, etc. sans oublier la mobilité, puisque les applications comme les données sont désormais accessibles en permanence et à distance. C’est tout simple, il suffit de disposer d’un appareil connecté à Internet. Cette configuration est par ailleurs plus économique, puisque l’entreprise économise ses ressources matérielles, humaines et financières.

Le Cloud public est le type le plus répandu. Le fournisseur de service prend en charge tous les investissements matériels et met ses infrastructures à la disposition de multiples clients, particuliers ou professionnels. Il s’assure de fournir suffisamment d’espace disque et de puissance pour satisfaire constamment les attentes de tous les utilisateurs. Ceux-ci sont alors facturés uniquement pour les services qu’ils consomment. Plusieurs entreprises proposent ce type de services, le Cloud Ikoula express en est un excellent exemple.

Le Cloud privé est idéal pour les grands groupes ou les entreprises exploitant une boutique en ligne, ce qui implique la criticité de la disponibilité, de la rapidité, de la sécurité . . . L’entreprise est propriétaire de son parc matériel, et le modifie à sa guise, ajoutant plus facilement un serveur virtuel ou tout autre équipement (un nœud) lorsque ses besoins en charge augmentent.

Par ailleurs, les ressources étant réservées à son usage, elle peut ajuster le paramétrage à ses exigences propres en ce qui concerne l’accessibilité, mais surtout la sécurité, puisqu’un Cloud public ne peut assurer le très haut niveau que ces grosses structures recherchent souvent . . . Et comme les ressources matérielles sont garanties, l’ensemble délivre des performances plus élevées.

Le Cloud hybride est la troisième éventualité. Comme son nom l’indique, c’est une combinaison du Cloud public et le Cloud privé avec leurs avantages combinés. Avec ce modèle sur-mesure, une plateforme unique permet de moduler les ressources utilisées. En cas de pic, un Cloud public absorbe la surcharge, et le reste du temps, c’est le Cloud privé qui est utilisé. Lorsque l’entreprise déploie des outils spécifiques difficilement intégrables avec le Cloud, c’est le modèle idéal. De même, lorsque l’activité est fluctuante, il peut être superflu d’immobiliser des moyens dans des équipements qui ne seront pas exploités à leur maximum.

N’hésitez pas à vous faire conseiller par un spécialiste pour obtenir une réponse appropriée qui tienne compte de vos critères spécifiques. Ceux-ci se chargeront d’étudier votre dossier et de vous conseiller la typologie de cloud parfaitement adaptée à vos besoins.



Liens : http://ies.ikoula.com/cloud-prive, http://express.ikoula.com/cloud.

Le plaisir du joueur dans les jeux vidéos

MMasculin (high-tech) - Il y a 1 heures | Catégorie : High-Tech  
Le jeu vidéo est un domaine de plus en plus apprécié et qui touche de plus en plus de public. Si l’on peut se dire que la qualité du jeu fait le plaisir du joueur, est-ce réellement toujours le cas ?

Donner aux internautes une information libre et diversifiée

Les Echos-High Tech - Il y a 2 heures
Le Parlement européen se réunit fin mars pour le vote final de la directive droit d'auteur. Un texte âprement discuté depuis bientôt trois ans, qui doit enfin permettre aux médias et aux artistes de percevoir une part des revenus générés sur le

« L'exécution prime sur l'idée ! »

Les Echos-High Tech - Il y a 2 heures
Avec près de 40.000 entreprises créées par des anciens étudiants, le MIT est l'une des toutes premières universités américaines à soutenir l'entrepreneuriat dans le monde. Bill Aulet, directeur du principal incubateur de l'établissement